Infographie tennis Paris

LE TENNIS À PARIS EN QUELQUES CHIFFRES

La mythique terre battue de Rolland Garros, l’ambiance électrique de l’Open Paris-Bercy ou le style inimitable du francilien Gaël Monfils ne sont finalement que les résultats concrets d’une relation unique : Paris aime le tennis, et ses habitants le montrent.

Les statistiques de la Ligue de Paris de Tennis, diffusées chaque années sur le site officiel, permettent de cerner plus précisément la popularité du Tennis dans la Capitale. Nous avons donc sélectionné et compilé pour vous les infos qui nous ont semblé les plus pertinentes.

Et si jamais vous souhaitez, vous aussi, vous mettre au tennis ou perfectionner votre coup droit, venez découvrir nos Coachs de tennis sur TrainMe !

Infographie tennis Paris Les sports Trainme Tennis

CrossFit : Une passion pour Morgan, coach TrainMe

Ce qui fait la force de TrainMe, c’est avant tout la diversité des coachs, tant dans leur sport respectif que dans leur parcours sportif, personnel et professionnel. Aujourd’hui nous vous proposons une interview de Morgan, notre coach de fitness et de remise en forme. Nous lui avons demandé de nous parler de sa passion pour le CrossFit.

Bonjour Morgan, merci de nous accorder de ton temps pour répondre à nos questions. Depuis quelques temps différentes activités sportives font de plus en plus d’adeptes, et le CrossFit en fait partie. En tant que coach TrainMe et passionné par cette discipline, nous avons voulu te donner la parole pour nous en dire un peu plus et pourquoi pas faire de nouveaux adeptes du CrossFit.

CrossFit : Une passion pour Morgan, coach TrainMe Fitness Interview Coach TrainMe

Peux-tu te présenter et nous en dire un peu plus sur ton parcours ?

J’ai 33 ans, j’ai suivi un parcours commercial pour ensuite travailler pendant 6 ans dans le milieu de la mode et de la pub comme directeur de casting et directeur de production photo.

Après plusieurs années à pratiquer le surf et la chute libre, j’ai découvert le CrossFit en 2013 et j’ai tout de suite adhéré !!

Après deux ans de pratique assidue j’ai donc décidé de m’investir dans cette activité et j’ai passé le diplôme de coach sportif.

Depuis la validation de mon examen cette année, je dispense mes séances dans deux salles parisiennes et en tant que coach personnel à domicile. Je travaille également avec de nombreuse agences de mannequins à Paris.

Peux-tu nous expliquer ce qu’est le CrossFit exactement ?

C’est un programme de conditionnement physique général qui tente d’optimiser le niveau de fitness global en développant 10 qualités athlétiques :

  • l’endurance musculaire et cardiovasculaire,
  • la force,
  • la flexibilité,
  • la puissance,
  • la vitesse,
  • la coordination,
  • l’agilité,
  • l’équilibre,
  • et la précision.

Le CrossFit a été créé aux États-Unis par Greg Glassman et repose sur 3 principes clés : des exercices constamment variés, des mouvements fonctionnels et un entraînement à haute intensité.

Qu’est ce qui différencie le CrossFit des autres disciplines de fitness ?

Le CrossFit combine et mixe des exercices d’haltérophilie, d’endurance et des mouvements de gymnastique. Les nombreuses combinaisons possibles rendent l’entraînement unique et évite la routine que l’on peut trouver dans une salle de sport classique. Chaque entraînement est différent. La nouveauté garde les pratiquants motivés et évite l’ennui.

Ce sport utilise des mouvements fonctionnels, c’est-à-dire des mouvements naturels que l’on retrouve dans la vie quotidienne : s’asseoir et se relever d’une chaise, s’accroupir, ramasser ou soulever des objets, courir, sauter, etc. Les mouvements préparent donc à la vie en dehors de la salle de sport.

A qui s’adresse cette discipline ?

Ce sport s’adresse à tout le monde de 10 à 90 ans, les besoins entre un individu lambda et un athlète olympique diffèrent en degrés et non en nature : l’amélioration des 10 qualités athlétiques est aussi importante pour les athlètes de haut niveau que pour les séniors.

Seuls les charges, l’intensité et les temps de récupération sont adaptés aux capacités individuelles de chacun.

Qu’est-ce que le CrossFit t’apporte au quotidien ? 

Il améliore la santé et développe la condition physique en peu de temps : amélioration de la consommation maximale d’oxygène, diminution de la masse graisseuse et augmentation de la masse musculaire.

Ce sport vous test et vous challenge mentalement et physiquement pour devenir « un meilleur vous-même ». Vous êtes en concurrence et en compétition avec vous-même pour accomplir vos objectifs personnels (perte de poids, meilleure forme physique, meilleure santé, etc.)

Vous ne trouverez pas de miroir car le but de la méthode n’est pas d’améliorer le look et l’esthétique, même s’il y contribue, mais la force et la condition physique.

Le CrossFit améliore la qualité de vie au quotidien grâce à des mouvements fonctionnels. Les mêmes qui vous aideront à sortir les packs d’eau de la voiture quand vous rentrerez les courses, à monter les escaliers ou à jouer avec vos (petits) enfants sans être essoufflé.

As-tu des conseils à donner aux personnes qui voudraient pratiquer ?

Foncez !!!  Quoiqu’il en soit votre coach est là pour vous corriger, adapter la séance à votre condition physique et surtout vous motiver !!

 ENJOY !!!!

Comment se déroule généralement une séance de CrossFit ?

Une séance commence toujours par un échauffement afin de déverrouiller les articulations et faire monter le corps en température.

Ensuite il y a un travail de technique/coordination, qui est la base de ce sport.

Un travail sur la force arrive ensuite (le WOD) le travail du jour : partie rapide et intense de la séance où il est souvent demandé de répéter un nombre de répétitions sur des mouvements donnés.

La séance se termine ensuite par un retour au calme.

Quelles sont les principales motivations des personnes choisissent le CrossFit ?

La motivation première est généralement une remise en forme ou une perte de poids.

Mais les pratiquants prennent très vite gout à ce sport et veulent aller plus loin afin de repousser les limites de leurs capacités.

Morgan vous a convaincu ? N’hésitez pas à le contacter et à visiter son profil TrainMe 😉

Sports de combat, des pratiques aux nombreux bienfaits

Sports de combat, des pratiques aux nombreux bienfaits Boxe Les sports Trainme

Pendant longtemps les sports de combat ont divisé. Alors que certains arts-martiaux comme le judo ou le karaté avaient la côte auprès des parents qui y inscrivaient leurs enfants dès le plus âge, d’autres sports comme la boxe ou le MMA par exemple souffraient malheureusement d’une image souvent assez éloignée de la réalité. Mais depuis quelques temps on assiste à la fois à la démocratisation de ces sports mais aussi à l’essor d’autres pratiques moins connues. Dans cet article nous allons vous prouver que pratiquer un sport de combat n’est pas réservé aux hommes ou aux brutes assoiffées de sang (d’ailleurs tout pratiquant vous le dira, on ne pratique pas un sport de combat pour agresser quelqu’un mais pour apprendre à se défendre). Vous verrez aussi que leur pratique peut s’avérer très bénéfique pour le corps et l’esprit !

On répertorie généralement les sports de combat en 2 grandes catégories, les arts-martiaux et les autres.

Les arts-martiaux

Un art-martial est un style de combat, souvent d’origine asiatique, intégrant en plus du combat pur une dimension spirituelle et morale. Le but n’est pas uniquement d’apprendre à se défendre efficacement mais aussi d’apprendre à se contrôler, à éviter le combat lorsque celui-ci est évitable. Les arts-martiaux diffusent donc un enseignement sur le plan physique (force, technique et souplesse) et mental (contrôle de soi, respect etc.). Parmi les art-martiaux les plus populaires en France on retrouve d’ailleurs le judo dont le code moral fait partie intégrante de la discipline : Politesse, courage, sincérité, respect, honneur, modestie, contrôle de soi, amitié. On se rend donc bien compte que ces disciplines ne s’articulent pas uniquement autour du combat et de la force, mais aussi autour de l’esprit et du mental.

Parmi les arts-martiaux les plus populaires on retrouvera par exemple :

  • Le judo : Voie de la souplesse. Le judo est un sport de projections, où les clés articulaires et les étranglements sont néanmoins autorisés.
  • Le Karaté : cet art-martial vous apprend à vous défendre, puis à répondre par une attaque en se servant des pieds, des mains (ouvertes ou fermées), des doigts, des genoux etc.
  • Le Jiu-Jitsu : cet art-martial regroupe différentes techniques de combat comme les projections, les frappes (pieds et poings), le travail au sol, les étranglements et les clés.

Bien entendu cette liste est loin d’être exhaustive. De nombreuses autres disciplines existent comme le Taekwondo, l’Aïkido, ou même encore le Krav Maga. Ce dernier art-martial, qui prend de plus en plus d’ampleur depuis quelques années, a été développé par l’armée Israélienne et utilise des techniques de neutralisation rapides pour parer aux situations d’urgence.

Les sports de combat

Le terme sport de combat regroupe de manière plus générale l’ensemble des sports (dont font partie les arts-martiaux) opposant deux adversaires et dont le but est de maîtriser l’autre ou de se défendre.

Parmi les sports de combat les plus populaire on retrouve bien entendu la boxe anglaise (dont seuls les coups de poings au dessus de la ceinture sont autorisés) mais aussi toutes les autres formes de boxe (française, thaïlandaise, vietnamienne, le full contact etc.). D’autres pratiques émergent aussi depuis quelques années comme le MMA par exemple (Mix Martial arts). Ce sport regroupe et autorise l’ensemble des techniques issues de différents arts-martiaux. Les combats se déroulant en cage (UFC) et la rudesse de ces combats ont causé bon nombre de polémiques à cette discipline qui en subit encore, à tord, les conséquences aujourd’hui. En effet, le MMA est de plus en plus encadré et réglementé ce qui en fait un sport spectaculaire mais porteur de valeurs fortes comme le respect, le courage, ou le goût de l’effort.

Les bienfaits physiques et mentaux

Vous l’aurez compris, les sports de combat sont légion et il en existe pour tous les goûts et pour tous les âges. En plus de vous apprendre à vous défendre, les avantages et bienfaits de la pratique d’un sport de combat sont nombreux. D’ailleurs, de plus en plus de personnes s’initient à l’un de ces sports sans qu’apprendre à se défendre ne soit la priorité ou l’objectif principal.

Sur le plan physique tout d’abord, les sports de combats permettent pour la plupart de travailler tous les muscles du corps. C’est donc un excellent moyen de se muscler tout en apprenant à se défendre. Le travail de la souplesse corporelle est aussi l’un des atouts majeurs de la plupart des arts-martiaux (mais aussi dans des sports comme la lutte par exemple). Les sports comme la boxe, le judo, le karaté, le MMA etc. favorisent aussi l’endurance, les reflexes, la vitesse et la coordination du corps.

Sur le plan mental, pratiquer un sport de combat s’avère aussi très bénéfique. Nous en avons parlé plus haut, le judo par exemple propose et impose son propre code moral. Des valeurs fortes qui s’appliquent aussi bien sur le tatami que dans la vie quotidienne. Mais plus généralement, pratiquer un sport de combat permet d’apprendre à gérer son stress, évacuer la pression, se défouler, canaliser ses émotions. En d’autres termes tous ces sports vous aideront à vous sentir mieux dans votre peau.

En conclusion, si l’ensemble de ces pratiques se développent à vitesse grand V (et notamment chez les filles) c’est que les bienfaits sont nombreux et que ces sports ne sont pas si violents que ça. La plupart des clubs (de boxe, d’art-martiaux etc.) répartissent leurs séances en fonction des âges, des niveaux et des envies de chacun et proposent même des séances d’essaie. N’ayez donc pas peur de pousser la porter de l’un de ces clubs et de vous essayer à l’une de ces pratiques. Vous vous surprendrez peut-être (surement) à aimer ça 😉

Et si vous préférez tenter l’expérience en petit comité, nos coachs TrainMe se feront un plaisir de vous organiser un cours à domicile ou en extérieur allant de 1 à 4 personnes pour vous défouler entre amis !

La boxe française au sommet de l’olympe

La Boxe rapporte 6 médailles des JO de Rio !

Si la délégation française a établi un nouveau record historique en ramenant 42 médailles des jeux olympiques de Rio (versus 41 à Pékin en 2008) elle peut sans aucun doute remercier ses boxeurs. Avec un total de 6 médailles raflées sur 9 boxeurs engagés (2 en or, 2 en argent et 2 en bronze) la boxe offre en effet la plus forte contribution de médailles aux tricolores et les champions repartent en ayant réalisé la plus belle moisson de l’histoire de la boxe en France. Retour sur cet exploit historique.

Tout commence par le bronze

La boxe française au sommet de l'olympe Boxe L'actu sport

Capitaine de la sélection française de boxe pour ces JO de 2016, Souleymane Cissokho a offert la première médaille à la boxe française cette année. Malheureusement pour lui, elle ne sera que de bronze suite à sa défaite en demi-finale après interruption du combat par l’arbitre. En effet, après un tête contre tête involontaire dans la deuxième reprise, son adversaire Kazakh s’est fortement ouvert le front poussant l’arbitre à mettre fin au combat. Les juges ayant préféré la boxe du kazakh au premier round, c’est lui qui se qualifiera pour la finale. Mais à 27 ans le boxeur français n’a pas à rougir de son parcours olympique et peut savourer de cette jolie médaille de bronze qu’il dédiera à Alexis Vastine (malheureusement disparu dans un accident d’hélicoptère sur le tournage d’une émission télé en 2015), lui aussi médaillé de bronze dans cette même catégorie à Pékin en 2008.

De son côté Mathieu Bauderlique s’est lui aussi incliné en demi-finale des -81Kg face au Cubain La Cruz, favori de la catégorie. Malgré un beau combat perdu à la décision, Il devient ainsi le deuxième médaillé français des JO 2016 en boxe, après Souleymane, en décrochant lui aussi le bronze.

De l’argent bien mérité

La boxe française au sommet de l'olympe Boxe L'actu sport

Il a créé la sensation et a su séduire la France entière par son état d’esprit. Sofiane Oumiha a lui aussi réalisé un magnifique parcours dans la catégorie des -60Kg avant de s’incliner en finale face à son adversaire brésilien poussé par un public déchainé. Véritable moteur de l’équipe de France de boxe grâce à sa bonne humeur et à son optimisme à toute épreuve, il a su convaincre par une boxe atypique, tout en contre, et s’est offert, à seulement 21 ans un titre de vice champion olympique amplement mérité.

De son côté, Sarah Ourahmoune décroche aussi une belle médaille d’argent en -51Kg. A 34 ans et après avoir donné naissance à une petite fille, l’ainée de l’équipe de France réalise une prouesse en se qualifiant pour la finale. Une finale qu’elle perdra malheureusement sur décision unanime des juges, face à l’anglaise championne du monde et championne olympique en titre.

Un couple en or

La boxe française au sommet de l'olympe Boxe L'actu sport

Deux médailles d’or c’est bien… Deux médailles d’or en couple c’est mieux ! C’est la prouesse qu’ont réalisé Tony Yoka et Estelle Mossely. La tricolore, championne du monde en titre des -60Kg, est devenue la première championne olympique française de l’histoire en boxe anglaise, qui plus est le jour de ses 24 ans. Deux jour plus tard c’est au tour de son fiancé Tony Yoka, lui aussi champion du monde des +91 Kg, d’entrer dans l’histoire en devenant le premier médaillé d’or français de la catégorie reine aux jeux olympiques.

Si Tony Yoka prévoit de passer pro à la suite des JO, Estelle Mossely, ingénieure conception/développement chez Allianz, souhaite rester amateur et monter sa propre entreprise. Les deux champions ont aussi décidé de se marier sous peu.

Quoi qu’il en soit, des français sur toutes les marches de (presque) tous les podiums ne peut présager qu’un bel avenir pour la boxe en France. La relève d’Alexis Vastine et de Brahim Asloum (lui aussi intenable quand il s’agissait de commenter les combats des français) est belle et bien assurée ! On a hâte de les retrouver à Tokyo en 2020, avec encore plus de titres et de belles histoires ! Félicitations à eux !

Si leur incroyable performance vous a donné envie de découvrir ou redécouvrir ce sport, rendez-vous sur notre site avec nos coachs de boxe 😉

La Boxe anglaise à Paris by TrainMe

La boxe anglaise est un art complexe qui mérite d’être appliqué à la lettre

La Boxe anglaise à Paris by TrainMe Boxe Les sports Trainme

Pour commencer, qu’est ce que la boxe anglaise ?

La boxe anglaise, aussi appelée le noble art, est un sport de combat dans lequel deux adversaires, de même catégorie de poids, se rencontrent sur un ring, munis de gants rembourrés afin de limiter le risque de coupure, et s’échangent des coups de poings, portés au visage et au buste.

Un petit retour sur ses débuts :

La boxe anglaise apparaît au XVIIIe siècle, organisée par des parieurs. Le premier boxeur reconnu comme champion poids lourd de boxe anglaise fut l’anglais James Figg, en 1719.

Les règles du marquis de Queensberry,  mirent l’accent sur l’agilité plutôt que sur la force. Ces règles de Queensberry devinrent le code qui régit la boxe professionnelle.

Quelles sont ces règles ?

  • Interdiction lors d’un combat de combattre à mains nues
  • Interdiction de faire du corps à corps
  • L’étouffement est proscrit
  • Interdiction de donner des coups lorsque l’adversaire est impuissant et les coups au-dessous de la ceinture.

Les principaux coup d’attaque de la boxe anglaise :

  • Le crochet
  • Le direct
  • L’uppercut

Différences entre la boxe anglais et la boxe américaine :

La boxe américaine est un sport de combat anciennement appelé full-contact. En permettant seulement les coups de poings et de pieds au-dessus de la ceinture, à la face, au thorax et sur les côtés, la boxe américaine est un mélange entre les techniques de pied du karaté et les techniques de poings de la boxe anglaise.

Les secrets d’une bonne technique :

  • Il faut rester lourd, les pieds ancrés dans le sol : Restez détendus, ce qui vous permet de confortablement « poser » votre poids au sol. Ne bougez pas dans tous les sens.

Il faut avoir des fondements incroyablement puissants.

Tenez vous debout. Votre équilibre vous permettra de bouger plus vite, de frapper avec beaucoup plus de puissance et d’arriver sur plus d’angles.

  • Un Jab qui stoppe le jeu : Il peut être long ou court, mou ou dur, penché en avant ou penché en arrière, droit debout ou accroupi, en mouvement, en pivotement, bien calculé, bien placé. Le jab d’un professionnel peut battre n’importe quel punch.
  • Un contrôle des distances : Tout réside dans votre capacité à bouger de façon à ce que l’adversaire n’est pas l’impression que vous bougez ! Encore un fois, il ne s’agit pas de vitesse, mais d’être indétectable. Une partie qui explique comment les professionnels le font, c’est qu’il ont un jeu de jambes incroyablement détendu.
  • Marchez ! Le fait de marcher maintient vos pieds ancrés au sol, conserve votre énergie, et détend le combat. Il faut vraiment être un combattant souple, gracieux, glissant pour être capable de marcher autour du ring sans le moindre soucis.

La boxe anglaise by TrainMe :

Chez TrainMe, nous vous proposons des séances de boxe anglaise avec des coachs professionnels spécialisés dans leurs domaines.

Vous pouvez effectuer les cours chez vous, dans un parc, ou vous le souhaitez et quand vous le désirez.

Il vous suffit de vous connecter sur trainme.co : Renseignez votre adresse, le sport que vous désirez pratiquer et le nombre de personnes.

Choisissez Le coach qui Vous correspond et profitez de votre séance.

Le concept vous a séduit, alors RDV sur trainme.co

 

Votre préparation à une semaine du marathon!

Fan de Running, la préparation de votre marathon de Paris touche à sa fin! Le jour J approche, vous trépignez d’impatience avec l’envie de montrer que toutes ses heures passées à battre du pavé n’ont pas été veines ! 7 jours vous séparent de la date que vous attendez tant, après ces longs mois de préparation, ne gâchez pas tout. Cette dernière semaine de préparation va jouer un rôle capital dans la réussite de votre marathon et si vous ne respectez pas quelques principes de bases, vous risquez de mettre en péril tous vos efforts. Voici nos conseils TrainMe pour gérer au mieux cette dernière ligne droite avant la course ! Optimisez vos chances de réussite !

Un entraînement allégé

A une semaine de la course, il est primordial de lever le pied et de diminuer le volume de votre programme. La tension commence à monter, l’envie de se rassurer en enchaînant les sorties longues peut se montrer tentante mais surtout n’y céder pas ! Limitez vous !

Votre préparation à une semaine du marathon! L'actu sport Les conseils trainme Running
Marathon : top départ!

Il est important d’abaisser la cadence et l’intensité de vos entraînements pour préserver votre fraîcheur physique et mentale. Vous avez effectué un programme poussé pendant plusieurs mois, votre corps a accumulé beaucoup de fatigue, inutile de le pousser à bout. Privilégiez deux à trois sorties courtes dans la semaine (50% du kilométrage habituel) à une allure normale pour ne pas modifier votre foulée. Durant cette phase de dégression, laissez vous des jours off sans entraînement afin de permettre à votre corps de se régénérer. Si votre préparation ne s’est pas déroulée comme prévu pour cause de blessure ou d’un autre événement, ne vous plongez pas dans une optique de compensation. En essayant de pallier vos « faiblesses » en boostant votre entraînement, vous risquez très fortement de vous mettre dans le rouge physiquement et de ne pas supporter l’effort important du marathon à venir. Préférez une bonne période de récupération pour arriver le jour J en pleine possession de vos moyens.

Une hygiène de vie sans écart

Aménagez votre entraînement une semaine avant le départ de votre marathon n’est pas la seule chose à laquelle il faut se tenir. L’exigence de cette course de 42,195km est sans égale. Vous le savez, chaque détail compte dans la préparation d’une telle course. Votre hygiène de vie se doit d’être irréprochable si vous souhaitez réaliser une bonne performance. Evidemment tout ne dépend pas de la dernière semaine, le bien ou le mal est déjà fait mais elle reste tout de même déterminante pour que votre corps soit dans de bonnes dispositions.

Pour récupérer une bonne fraîcheur musculaire, il est souhaitable de favoriser des longues nuits de sommeil. Le repos joue un rôle central car il va permettre à vos muscles usés durant votre préparation de se régénérer en glycogène (glucide stockant de l’énergie) et d’éviter les blessures. Après plusieurs mois de courses intenses, vos muscles et vos tendons sont fragilisés par tous les efforts qu’ils ont endurés, il faut donc les ménager au maximum avant la dernière ligne droite.

Votre préparation à une semaine du marathon! L'actu sport Les conseils trainme Running

Vous devez aussi adapter un régime alimentaire adéquat en favorisant les sucres lents en quantité raisonnable. Ne bousculez pas trop vos habitudes alimentaires, votre corps risquerait de se dérégler ce qui n’est vraiment pas souhaitable à une semaine de votre marathon. Gardez à l’esprit de rester hydraté, essayer de mener un mode de vie sain et raisonnable. Evidemment il est déconseillé de consommer de l’alcool et trop de boissons caféinées.

Le marathon est une fête : ne l’oubliez pas !

Le Graal est tout proche ! Qu’importe la raison pour laquelle vous désirez courir votre marathon, ne perdez pas de vue que c’est avant tout une partie de plaisir. Vous vous êtes dépassés, sans doute privés pour atteindre cet objectif alors profitez de la course ! Votre préparation touche à sa fin et votre confiance est à son maximum. Que vous ayez été coaché pour aller au bout de vous même, ou effectué des cours de Yoga pour acquérir de la sérénité, vous avez maintenant un mental d’acier. Votre corps et votre esprit seront sans doute mis à rude épreuve pendant la course, alors restez positif et respectez votre plan de course pour contrôler au maximum tous les éléments. Votre préparation à une semaine du marathon! L'actu sport Les conseils trainme Running

Pour ne pas être pris au dépourvu, essayer de vous renseigner au maximum sur le marathon que vous allez courir et sur les éléments extérieurs qui pourraient vous mettre en difficulté. Tenez vous au courant du parcours, les éventuelles côtes ou encore de la météo, du vent. Adaptez votre tenue et votre matériel en conséquence. Pour ne pas souffrir pendant la course essayez d’anticiper les petits bobos durant la semaine qui précède en glaçant vos muscles douloureux. Tout le monde sait que l’ampoule est l’ennemi numéro 1 du marathonien, préparez vos pommades anti-frottement et assurez vous que vos chaussures de Running soient encore en bonne état !

Conclusion

A une semaine du marathon, pas de folie ! Songez à vous relaxer et à vous reposer au maximum pour être plein de fraîcheur le jour J. Pour résumer, nos trois conseils fondamentaux sont les suivants : un entrainement allégé, une hygiène de vie impeccable et beaucoup de confiance. La dernière semaine doit servir à recharger les batteries ! Vous avez fait le plus dur pendant ces mois de préparation alors détendez vous !

Et surtout prenez du plaisir pendant la course, Let’s run !

 

Comment bien préparer un marathon ? Les conseils de notre coach Greg

Les beaux jours sont de retour, préparez vous à transpirer ! La saison de Running bat son plein ! Plus de 37 000 Runners ont bouclé le semi-marathon de Paris la semaine dernière, les parcs se remplissent et surtout la course de l’année approche. Le 3 avril est une date connue de tous les amoureux de Running impatients de fouler les pavés de la capitale pour le marathon de Paris.

Afin de nous faire partager sa passion, nous avons interviewé notre coach Greg, coureur et spécialiste dans la préparation de marathon.

Les conseils de Greg, notre coach spécialisé de Running

Comment bien préparer un marathon ? Les conseils de notre coach Greg Interview Coach TrainMe Les conseils trainme Running
Greg, Coach de Running Trainme spécialisé dans la préparation de marathon

Bonjour Greg, comment t’es venu la passion du Running et des marathons ?

Au départ, c’est mon père qui après de nombreuses années de cyclisme en amateur, est passé vers 35 ans à la course à pied. Il m’a donné le virus et j’ai commencé à courir à l’âge de 9 ans en vacances, lors d’une course organisé dans un camping… Bref ! Cela m’a plus tout de suite et après avoir gagné différents cross au collège, j’ai continué à courir pour le plaisir et sans réel objectif de compétition…Depuis 2010, j’ai commencé à courir pour performer et les chronos sur 10 km étaient de mieux en mieux. En 2015, au Championnat de France de 10 km sur route, je bats mon RP (record personnel) en 33’55 en catégorie Master 1. Pour moi, le marathon est une longue étape après avoir passé du temps sur les autres distances auparavant, 10 km puis semi…

Peux-tu nous en dire plus sur ton premier marathon ?

Mon premier marathon, je l’ai préparé en 5 semaines, pourquoi? J’ai su tardivement que je participais au marathon de Berlin en 2015, on m’a offert un pack comprenant, l’inscription, le voyage, l’hébergement ainsi que la tenue pour courir…Impossible de refuser !

Dès que j’ai su cela, ma vie était transformée, j’ai construit un plan d’entraînement en fonction de mon niveau de forme, je revenais de blessure et j’avais repris l’entraînement une quinzaine de jours avant… La difficulté pour moi étant de passer du 10 km avec un volume de 40 km/semaine à la préparation marathon avec entre 70/90 km par semaine…

La préparation s’est super bien déroulée, j’ai réussi à faire un semi, pour me tester 15 jours avant Berlin, certains diront que c’est un peu tard, mais j’avais besoin de me rassurer et de me tester en mode compétition sur la distance. Lors de cette course avec un peu de dénivelé, j’ai décidé de partir à allure marathon (3’55 au km) puis allure semi (3’40 au km). Je termine en 1h18, satisfait de mon temps et surtout des sensations sur cette nouvelle distance.

Après une semaine d’affûtage, qui n’est pas toujours facile à gérer, le manque de kilométrage et la peur de perdre tous les acquis, je suis parti à Berlin, dans le SAS 2h55.

Mon ressenti pendant la course… l’euphorie, les jambes légères, l’envie de performer et d’aller vite…Je passe à mi-course en 1h20, rapide, trop rapide. Beaucoup de mes amis coureurs m’avaient prévenus de ne pas partir trop vite, me connaissant un peu…, car la course commence au 25ème et là… les jambes ne répondent plus comme au début….de l’euphorie je passe au doute…

Le mental prend le pas, chaque kilomètre passé est une délivrance,  mais je regrette amèrement mon emballement du début de course. Dans les derniers km, je sers les dents, jamais je m’arrête, je dois aller au bout, les quadriceps sont douloureux, ma foulée s’est dégradée et je subis. Je savoure enfin le dernier kilomètre et termine la course en 2h51, je reste sur le coup un peu frustré car je n’ai pas maîtrisé la course de bout en bout, mais avec plus de lucidité après la course, je comprends que j’ai réussi malgré tout un beau chrono avec une prépa courte !

Le marathon est la course d’endurance la plus mythique, et beaucoup se lance le défi de finir ces 42 km ! Quels sont tes conseils en matière de préparation ?

1- Être dans les meilleures dispositions pour commencer sa préparation physique et mentale ( poids de forme, pas de tabac et le moins d’alcool possible, réussir à gérer son travail et sa vie de famille en évitant le stress )

2- Choisir un plan d’entraînement adapté à son rythme de vie (choisir le nombre de séance en fonction de ses possibilités, ne pas trop surcharger la semaine) et ne pas hésitez à changer quelques séances en fonction de l’état de forme.

3- Ne pas vouloir griller les étapes, s’y prendre à l’avance, pour la préparation d’un semi-marathon, compter 10 semaines si on part d’un niveau débutant et 18 semaines pour un marathon.

4- Rejoindre un groupe de runners ou se faire aider d’un coach pour optimiser l’entraînement, c’est toujours plus facile de faire des séances de fractionné à 5 ou 10 plutôt que seul avec son chrono ou son cardio, idem pour les sorties longues (SL).

5- Si la gestion de l’emploi du temps le permet, ne pas hésiter à pratiquer des sports alternatifs comme la natation et le cyclisme, la musculation…

6- Savoir gérer les temps de récupération et bien s’alimenter pour ne pas avoir de carences alimentaires.

Comment bien préparer un marathon ? Les conseils de notre coach Greg Interview Coach TrainMe Les conseils trainme Running
Le kit du marathonien!

Les objectifs peuvent être très différents d’un coureur à l’autre, quel serait ton programme de préparation type pour un coureur tourner vers la performance ?

12 semaines de préparation sont idéales pour bien gérer les différents blocs : 3 à 4 séances / semaine.

  • Travail de la VMA (4 semaines)/Travail du Foncier (4 semaines)/Travail spécifique (3.5 semaines) et affûtage (10 jours).

Un test VMA sur piste de 400m, pour commencer le fractionné : ainsi, on pourra développer la VMA. On proposera différentes séances à base de VMA courtes (type 2 à 3 séries de 8’ en 30”/30”) ou VMA moyenne ( 8 à 10 séries de 400m à 95% VMA) ou longues pyramidales ( 3000/2000/1000/2000/3000 ) à 80 % VMA avec récupération active entre chaque série

  • L’endurance, dite fondamentale sera la clé de la réussite et sera proposée chaque semaine lors d’une séance de 45’ à 1h15 à 75% VMA, en Aérobie c’est à dire en aisance respiratoire.
  • Quelques séances de seuil seront proposées pour permettre au coureur d’être confronter à une allure inconfortable sur des périodes de plus en plus longues. Après une allure d’endurance, le travail sera effectué au train, le seuil est un moyen efficace pour stimuler les qualités mentales. De surcroît, il permet de développer la filière aérobie. Exemple : 30’ à 70% VMA + 3 x 7’ à 85% VMA + 10’ à 70% VMA ou 20’ Footing + 3x3000m à allure semi-marathon ( 83-85 % VMA)
  • Enfin, la sortie longue a pour utilité d’habituer le corps à l’effort du marathon. Elles seront adaptées à la distance préparée en compétition, elles permettent une adaptation du système cardio respiratoire ainsi qu’au niveau musculaire. Elles seront proposées dès le début du plan en augmentant progressivement la durée d’1h40 à 2h30 avec différentes allures de courses. Exemple : en fin de prépa marathon, une sortie de 2h00 avec 1h à 70% VMA + 30’ à 80% VMA + 30’ à 75% VMA.

Et ton programme pour un coureur tourné vers le loisir dont l’objectif est de finir le marathon ?

Je conseille de se fixer un objectif malgré tout mais pas trop exigeant pour pouvoir travailler correctement, en 4h30/5h00 ou plus… !

Avec une préparation sérieuse de 12 à 18 semaines tout le monde peut réaliser cet objectif. Il faut cependant être sérieux dans ses entraînements et tenir un programme défini auparavant avec 3 à 4 séances par semaines par exemple.

La nutrition joue aussi un rôle très important. Il est préférable de manger moins, mais mieux : la stratégie nutritionnelle pour la réalisation d’un marathon est fondamentale, cela commence dès le début de la préparation et non à J -7 ! Manger équilibré est un conseil quotidien à suivre pour permettre à l’organisme de tenir l’augmentation des entraînements. Une bonne hydratation sera aussi un gage de non blessure ainsi qu’un sommeil réparateur.

Au-delà de l’entraînement, le matériel que l’on utilise est aussi un facteur clé. Il est primordial d’utiliser du matériel déjà utilisé habituellement à l’entraînement, chaussures, tenue ( y compris les chaussettes…), gels et gourde. En ce qui concerne, les chaussures, aller voir un spécialiste qui étudiera avec vous le type de foulées et prendra en compte votre poids et la distance de la course préparée…

Tu entraînes depuis plus d’un an une équipe de Running. As-tu observé une réelle progression de tes athlètes ? Le coaching est-il indispensable pour préparer un tel effort ?

La routine de l’entraînement conduit inévitablement une stagnation, une démotivation, le coaching permet d’éviter cela. De même le suivi des athlètes avec la présence du coach permet une adaptation du plan d’entraînement, faire plus ou moins en fonction de l’évolution des performances. L’un des principes fondamentaux de l’entraînement est de proposer de nouvelles situations à l’organisme pour qu’il soit stressé (positivement) et qu’il s’adapte. Ce sera une des clés de la réussite !

Enfin, au niveau de la progression des athlètes que j’ai entraîné cette année, j’ai constaté qu’un travail spécifique et adapté lors de séances de fractionné ont permis une amélioration des résultats sur 10 km, semi-marathon et j’espère à venir…sur le marathon de Paris. Mais cela, c’est à eux qu’il faut le demander !

Comment bien préparer un marathon ? Les conseils de notre coach Greg Interview Coach TrainMe Les conseils trainme Running Pour finir, quels sont selon toi les bienfaits de la course à pied et notamment du marathon ?

Selon ma propre expérience, le running apporte un bien être au quotidien, le travail du cardio permet d’être bien dans sa peau, d’évacuer les tensions, d’avoir l’envie de se dépasser en courant 10 km jusqu’au marathon…Le running est dans l’air du temps, il permet à chacun de trouver certains bienfaits, pousser par une motivation extrinsèque : arrêter de fumer, maigrir, rajeunir, de renforcer ses défenses immunitaires, mais aussi d’avoir une vie sociale et ainsi rencontrer des personnes qui partagent la même passion.

Attention, toutefois aux excès et au manque d’expérience que l’on peut rencontrer comme les personnes qui s’inscrivent au marathon et ne s’en donnent pas les moyens.  C’est tellement « cool » d’être inscris au marathon de Paris…Mais aussi grâce à une motivation intrinsèque, ici c’est le réel plaisir de courir, celle qui permettra davantage d’accomplir son objectif. Exemple : découvrir que nous avons une VMA (vitesse maximale aérobie) et aller acheter un magazine sur la course à pied pour comprendre ou encore trouver de nouveaux exercices pour s’étirer ou mieux s’alimenter…

De même, pour courir un marathon, le corps et l’esprit sont indissociables, le rapport entre l’entraîneur et l’entraîné permettra d’obtenir de meilleurs résultats, sachant que l’entraîneur ou le coach a déjà vécu certaines situations et pourra donc anticiper et apporter des réponses justes.  La gestion du mentale aidera donc pour moi à mieux fixer ses objectifs (devenir expert) et à mieux gérer son stress, du début de l’entraînement jusqu’au jour J et ainsi ne pas ressentir le fameux « mur » et atteindre l’état de Flow (état d’expérience optimale) ou état de grâce (Csiksentmihalyi,2004)

Pour conclure, le coach amène donc une discipline, il est présent pour les athlètes et oriente chacun d’entre eux vers leur but…

Merci Greg de nous avoir fait partager ta passion du Running et tes précieux conseils de préparation du marathon ! A très bientôt !

La boxe : un sport complet et pas que pour les brutes!

Qui n’a jamais essayé de boxer contre un fantôme sur la musique de Rocky dans sa salle de bain ? La boxe est souvent un sport qui fait rêver à l’image des athlètes qui ont incarné son histoire et qui sont maintenant des légendes tels que Mohammed Ali ou Mike Tyson. Mais ce sport fascinant est toujours jugé comme trop violent dans l’imaginaire collectif. Pourtant cette discipline est facile à pratiquer et représente une activité physique sûre et très complète accessible à tous.  Voici une présentation succincte des intérêts que représente la pratique de ce sport de combat riche à tout point de vue

La boxe est un sport accessible à tous

La boxe : un sport complet et pas que pour les brutes! Boxe L'actu sport Les sports Trainme
La boxe se féminise!

Le folklore de la boxe fascine et attire de plus en plus. Que ce soit au cinéma avec Million Dollar Baby ou L’Héritage de Rocky, en politique avec Wladimir Klitschko ou sur le ring avec le combat de tout les records entre Floyd Mayweather et Many Pacquiao, la boxe occupe souvent le devant de la scène médiatique. La médiatisation de cette discipline joue en sa faveur. Depuis une quinzaine d’années, le nombre de licencié en France a plus que doublé et de nombreux sportifs la pratiquent de manière autonome. Nous assistons également à un réel phénomène de féminisation de ce sport de combat.

Nous pouvons tous boxer grâce à la large palette d’entraînements que propose ce sport. Que vous souhaitez boxer en compétition, vous défouler ou bien gagner en assurance vous trouverez toujours un programme d’entraînement adapté à vos envies. La boxe peut se pratiquer de différentes manières, la boxe sans contact, la boxe amateur, la boxe professionnelle… De plus, il existe aussi de nombreux types de boxe autre que la boxe anglaise comme le Muay-thaï, la savate, le kick-boxing… Autant de déclinaison qui vous permettrons d’atteindre votre bonheur ! Le temps ou vous imaginiez revenir d’un entrainement avec le nez cassé est révolu, choisissez le type d’entrainement qui vous convient et boxez sans modération.

Envie de boxer : Une paire de gant, un coach et c’est parti !

La démocratisation d’un sport passe aussi par sa facilité à être pratiqué. La boxe nécessite beaucoup de volonté mais peu de matériel et c’est bien là une de ses grandes richesses. Une paire de gants et un coach suffisent souvent pour un bon entraînement. Même si une salle de sport peut représenter un atout en terme d’équipement, c’est surtout les conseils techniques d’un coach qualifié qui priment. Difficile de trouver un sport où l’importance d’un coach est aussi prépondérante. La boxe nécessite une motivation certaine qu’il est parfois difficile de trouver seul. En amateur comme en professionnel, un entraînement de boxe représente une dépense physique très complète, tout le corps est sans arrêt sollicité. Avoir un mental sans égal est aussi un élément fondamental pour supporter les charges de travail qui peuvent vous être demandées. Pour pouvoir atteindre un niveau technique et de maîtrise satisfaisant, l’avis d’un expert est indispensable.

De plus, la boxe a l’avantage de pouvoir être pratiquée partout à son domicile comme en extérieur, dans un simple salon ou dans un parc, en été comme en hiver. Foncez !

La boxe : un sport complet et pas que pour les brutes! Boxe L'actu sport Les sports Trainme
La boxe, un sport simple à pratiquer!

La boxe : un doux mélange d’exigence technique et physique

Si vous cherchez à vous dépenser et à vous dépassez la boxe est faite pour vous. Nous pouvons tous nous accorder à dire que ce sport nécessite une préparation physique exemplaire. Les entrainements sont dans la plupart dès cas composés d’exercices techniques avec des enchaînements, des frappes sur sac… combinés avec un travail physique basé sur de l’explosivité, de l’endurance ainsi que du renforcement musculaire. La boxe est donc parfaite pour toute personne cherchant à se dépenser sans compter. De plus au delà de l’aspect physique, la boxe est souvent mise en avant pour ses vertus mentales. Un gain de confiance en soi, une meilleure résistance à la pression, sont souvent des attributs que l’on associe aux séances de boxe.

D’un point de vue plus technique, la boxe anglaise ne comporte que 3 coups principaux, le direct (straight punch), le crochet (hook) et l’uppercut. Les maîtriser est un bon début mais ça ne suffira pas à faire de vous un excellent boxeur. Ce sport nécessite un jeu de jambe vivace et une intelligence particulière qui ne peut s’acquérir qu’avec de la pratique. Si vous souhaitez améliorer votre condition physique et vous défoulez en toute liberté et sans danger, ce sport est fait pour vous !

Conclusion :

La boxe est un sport très riche sur de nombreux points comme vous avez pu le voir. Avec l’aide d’un coach qualifié, vous arriverez rapidement à un niveau vous permettant de tirer tous les bénéfices de cette discipline.

La méthode Pilates : Méthode miracle ?

La méthode Pilates : Méthode miracle ?

Souvent décrite comme étant la formule miracle, la méthode Pilates s’est fait connaître par de grandes célébrités comme Katie Holmes, Miranda Kerr ou Sharon Stone, toutes fans de cette discipline. Elle s’est depuis démocratisée et ouverte au grand public. La méthode Pilates consiste à renforcer les muscles en profondeur sans les traumatiser. Cette musculation douce vous permettra de corriger vos mauvaises postures, de tonifier vos muscles et de vous assouplir!

Une discipline populaire aux origines particulières

Bien qu’étant de plus en plus populaire, l’origine et la pratique du Pilates est encore mal connue. Un point historique s’impose. C’est dans sa cellule durant la première guerre mondiale que Joseph Pilates, un médecin militaire Allemand, a élaboré cette nouvelle pratique. En s’inspirant du yoga, de la musculation, de la gymnastique et de la danse, il met en place une méthode basée sur plus de 500 mouvements afin d’améliorer sa forme physique et de guérir certains traumatismes.

La méthode Pilates : Méthode miracle ? L'actu sport Les sports Trainme Pilates

Une méthode à l’écoute de votre corps

Le Pilates ne vous fera pas transpirer à grosses gouttes, son objectif est de vous aider à apprendre à connaître votre corps et à l’écouter afin de le faire travailler de manière optimal. La méthode Pilates se concentre sur plusieurs principes phares et incontournables : la relaxation, la concentration, la respiration, l’alignement, le centrage et la coordination. La dimension spirituelle est bien moindre qu’au yoga, ici le but est de faire travailler l’ensemble des muscles du corps en profondeur afin de corriger certains déséquilibres et atteindre une sensation de bien être.

Des bienfaits qui vous correspondent

Les bienfaits du Pilates sont nombreux et vous permettrons de parvenir à vos objectifs ciblés : ventre plat, raffermissement des muscles, relaxation, meilleure posture… Cette méthode vous assurera un bien-être général, un renforcement musculaire, une diminution des douleurs liées à une mauvaise posture et vous détendra face au stress de la vie de tous les jours.

Cette technique à l’avantage de pouvoir se pratiquer sans appareils de musculation à l’aide d’un simple tapis de sol avec l’aide d’un spécialiste. Le Pilates s’adresse à l’ensemble des sportifs et des non-sportifs dont le désir est de reprendre le sport en douceur. Le Pilates est aussi souvent recommandé au personnes sujettes au stress et aux futures mamans pour entretenir leur forme physique.

La méthode Pilates : Méthode miracle ? L'actu sport Les sports Trainme Pilates

Voici le témoignage d’Astrid, coach diplômée, sur notre plateforme TrainMe:

« Le Pilates permet de tonifier les muscles en harmonie et de façon esthétique. Grâce au Pilates, vous pourrez retrouvez une tonicité musculaire équilibrée, un ventre plat et un corps harmonieux. Travailler les muscles profonds en faisant des exercices posturaux est essentiel pour un corps ferme et tonic. »

CONCLUSION

La méthode Pilates n’est peut-être pas la solution à tous vos problèmes mais elle pourra certainement vous aider à en résoudre quelques-uns. Elle pourra vite se rendre indispensable à votre quotidien en vous permettant de pratiquer une activité sportive régulière impactant positivement votre santé et votre bien-être.

 

Le marathon : Un défi accessible à tous

Le marathon de Paris approche à grands pas

Le 3 avril 2016, plus de 50 000 runners sont attendus dans la capitale pour courir le marathon de  42,195 km. La popularité du Running ne cesse de croître en France. La discipline rassemble chaque année un peu plus d’adeptes qui sont à ce jour plus de 6 millions*. Le défi ultime pour un grand nombre de ces coureurs est de boucler un marathon. Atteindre le Nirvana est à la portée de tous mais cette course exigeante physiquement et psychologiquement nécessite une préparation longue et spécifique qui s’étale sur plusieurs mois.

Le marathon : Un défi accessible à tous L'actu sport Les sports Trainme Running

I – Une discipline mythique

Le marathon est l’une des discipline reine des Jeux Olympiques. Cette course à pied si particulière fut introduite en 1896 lors des Jeux Olympiques d’Athènes en se basant sur la légende du messager Grec Philippidès qui aurait parcourus les 40 km séparant Marathon à Athènes pour annoncer la victoire face aux Perses en 490 avant JC. Depuis la victoire d’Alain Mimoune en 1956 aux Jeux Olympiques de Melbourne, les performances des athlètes de cette discipline hors normes ne cessent de s’améliorer et de tutoyer l’impossible, passer sous la barre des 2 heures. Le record du monde a été établi à Berlin en 2014 et est actuellement détenu par le Kenyan Dennis Kimetto en 2h02’’57. Mais la performance n’est pas le seul attrait qui rend ce sport si populaire.

II – Un plaisir accessible à tous

Le marathon est avant tout une épreuve mettant en avant des valeurs communes à chacun, c’est ce qui rend cette épreuve aussi attractive. Le sentiment du devoir accompli, le dépassement de soi, la persévérance, le marathon rassemble à lui seul une grande partie des valeurs fondatrices du sport. Conclure un marathon est aussi synonyme de bien être, les endorphines (hormones du plaisir) libérées par le cerveau après l’effort sont à leur maximum. Cet anti-stress naturel est à consommer sans modération. Il vous suffit de saisir vos chaussures de running et d’un entraînement structuré pour vous lancer dans cette belle aventure.

Le marathon : Un défi accessible à tous L'actu sport Les sports Trainme Running

III – Une réussite conditionnée par une bonne préparation

Le marathon est une épreuve éprouvante nécessitant une préparation cadrée sur le long terme et spécifique à chacun. Bien courir ne suffit pas, il est important de se fixer un agenda d’entraînement plusieurs mois à l’avance afin d’arriver prêt le jour J. Se fixer un objectif réalisable qui peut être uniquement de finir la course ou bien réaliser un temps bien précis est primordial. Mais il est parfois de jauger ses propres capacités. Entreprendre ce processus de manière autonome est parfois difficile, il vous est conseillé de commencer cette démarche avec des amis ou un coach spécialisé en la matière qui saura vous guider durant cette épreuve et maintenir votre motivation intacte tout au long de la préparation.

CONCLUSION

Le marathon représente un défi accessible à tous. Avec une volonté à toute épreuve et un bon encadrement, nous sommes tous disposer à boucler cette course mythique. Qu’importe votre rythme, la réalisation de l’objectif que vous vous êtes fixés des mois à l’avance conclura de la plus belle des manières cette belle aventure humaine.

* http://www.sports.gouv.fr