Le Tennis à Paris en quelques chiffres

Le Tennis à Paris

Infographie Tennis – La mythique terre battue de Rolland Garros, l’ambiance électrique de l’Open Paris-Bercy ou le style inimitable du francilien Gaël Monfils ne sont finalement que les résultats concrets d’une relation unique : Paris aime le tennis, et ses habitants le montrent.

Les statistiques de la Ligue de Paris de Tennis, diffusées chaque années sur le site officiel, permettent de cerner plus précisément la popularité du Tennis dans la Capitale. Nous avons donc sélectionné et compilé pour vous les infos qui nous ont semblé les plus pertinentes dans une infographie tennis.

Et si jamais vous souhaitez, vous aussi, vous mettre au tennis ou perfectionner votre coup droit, venez découvrir nos Coachs de tennis sur TrainMe !

 

Le Tennis à Paris en quelques chiffres Wikisports

 

Faisant parti des événements sportifs les plus médiatisés au monde, les tournois du Grand Chelem représentent parfaitement la popularité de ce sport (pour rappel : l’Open d’Australie à Melbourne, Roland-Garros à Paris, Wimbledon à Londres et l’US Open à New-York). En effet, le Tennis est le second sport le plus pratiqué en France après le Football et un peu avant l’équitation. Et en ce qui concerne le nombre de matchs, vous avez une idée ? 1 000 ? 5 000 ? 10 000 ? Et bien c’est bien plus que ça car rien que sur Paris, pas moins de 24 469 matchs ont été joués.

En 2016, à Paris, le tennis c’est plus de 41 689 licenciés répartis dans pas moins de 175 clubs. Le nombre total de licenciés en France étant de 1 111 316.

De plus, dans la capitale, le nombre de coachs sportifs est très important, il sont aujourd’hui au nombre de 435 dont 194 diplômé du CQP AMT leur permettant d’enseigner aux mineurs et 241 diplômés d’Etat.

Après l’infographie Tennis – l’anecdote

Avez vous déjà entendu parler de la raquette spaghetti ?

Dans les années 70 – il n’existait alors aucune règlementation s’appliquant aux raquettes des joueurs de tennis. C’est en 1976, après quatre ans de recherches qu’un allemand du nom d’Edwin Fischer créa une raquette atypique. Celle-ci, dotée de deux cordages superposés l’un sur l’autre et très peu tendus permettait alors au commun des mortels de donner des effets de balle digne des plus grands joueurs !

Bien meilleur inventeur que communicant, ce n’est qu’après un an qu’Edwin parvient à faire essayer sa raquette aux grands joueurs. Jimmy Connors est le premier à l’essayer, mais son jeu sans effets n’en fait pas le candidat idéal et Harold Salomon (ex n°5) prend très vite le relais. Harold est lui un expert des effets, et c’est après quelques tests qu’il conclut que la raquette ne lui apporte rien.

Mais le but d’Edwin Fischer n’était-il pas justement de s’adresser aux joueurs classiques, pour leurs permettre de jouer comme des très grands joueurs ?

Par la suite plusieurs joueurs du Top 100 testèrent la raquette et créèrent la surprise avec des résultats complètement inattendus. Parmi eux, le résultat le plus impressionnant est sans aucun doute celui de Mike Fishback. Joueur tout à fait lambda mais qui se fait le plaisir de terrasser Stan Smith, l’ancien numéro 1 mondial !

C’est aussi de cette façon que le champion du moment Guillermo Vilas, avec 53 victoires consécutives sur terre battue fut écrasé par le roumain Ilie Nastase lors d’un tournoi d’Aix-en-Provence. Et c’est d’ailleurs peut-être grâce à cette raquette et cette défaite que trente ans plus tard Nadal peut battre le record en 2006.

En 1978, après un an d’utilisation de la raquette poisson, l’ITF finit par établir une règle interdisant toutes les raquettes dont les cordes ne sont pas entrelacés et pas connectés directement au cadre. La raquette poisson disparait aussi vite qu’elle est apparue et à quelques mois près, Western Fischer manque l’opportunité de devenir millionnaire pour se retrouver totalement ruiné.

Le Tennis à Paris en quelques chiffres Wikisports

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz