Rentrée 2017 : prenez des résolutions sportives

À chaque rentrée, c’est la même rengaine : “cette année, je reprend le sport”. Nous l’avons tous entendu, et cru. Mais pour beaucoup d’entre nous, l’arrivée de l’automne est synonyme de reprise des cours ou du travail, pas évident de caler des séances de pilates ou une session running dés le mois de septembre, quand il faut s’occuper de sa réinscription à la fac, boucler un mémoire, se faire à un nouveau lieu professionnel, s’occuper des enfants le soir, etc. Manque de temps, de motivation… Certains font le choix de se lever aux aurores pour aller courir dans les bois ou suer en salle. C’est un choix, il en existe d’autres. Voici les résolutions sportives pour la rentrée 2017.

Commencer doucement

Après des mois de farniente, une reprise sportive lente et progressive est indispensable pour réhabituer son corps à l’exercice, éviter les blessures et… rester motivé(e) ! À la rentrée, les contraintes ne manquent pas : la reprise du travail ou des cours monopolisent déjà une bonne partie de notre énergie. Combien sommes-nous à avoir abandonné le sport au bout de quelques séances parce qu’elles nous laissaient sur les rotules et qu’il fallait après enchaîner avec les devoirs des enfants ou un exposé à rédiger pour demain matin 8h ? Commencez doucement et trouvez votre rythme.

Bien choisir son sport… et son lieu

Vous ne savez pas quel sport est fait pour vous ? Avant de vous jeter à corps perdu dans la gym suédoise parce que tou(te)s vos ami(e)s ont essayé et trouvé ça top, évaluez vos besoins et surtout, vos envies : qu’aimez-vous faire ? Quelles sont les sensations qui vous font du bien ? Qu’est-ce qui vous motive ? Certain(e)s préfèrent le sport en salle pour la diversité des exercices et la possibilité d’être coaché(e). D’autres ne jurent que par le sport en extérieur. Pour ces derniers, bonne nouvelle : Facebook vous aide à trouver des partenaires pour aller courir / faire du yoga / du roller / du culturisme au grand air, où que vous soyez.
Tout est une question d’organisation

Votre sport à vous, c’est la natation. End of story. D’accord, à partir de là, ce n’est qu’une question de logistique : trouver une piscine dont les horaires concordent avec votre rythme de vie, pas trop loin de chez vous. L’idéal ? Un endroit situé à mi-chemin entre votre lieu de travail et votre domicile, pour filer enchaîner les longueurs dès la sortie avant de rentrer chez vous.
Instragram à petites doses

Les fitness girls qui exhibent leurs abdos et leur taille XS post-accouchement ? À regarder avec modération. Idem pour les messieurs. Si pour beaucoup ces storys Instagram à base de “si j’ai pu le faire vous aussi” et “avant / après” est une source d’inspiration, elles peuvent rapidement tourner à la frustration. Derrière ce rideau de perfection, il y a des filtres, des jeux de lumière (parfois du photoshop), des angles flatteurs, des dizaines de clichés ratés et souvent trois / quatre heures de sport par jour, pas facile à caler avec un job à temps plein ou une PACES.

Dire oui au challenge

Les nouvelles technologies font des miracles : on peut désormais télécharger des applis de challenge sportifs et suivre l’avancée de ses progrès sur son smartphone (c’est beau le progrès). “30 jours Fitness Challenge”, “90 jours lift up challenge”, ce type de défis sportifs abondent sur le net : attention à bien choisir celui qui vous correspond et dont vous vous sentez capable.

Côte d’Azur – Le sport à l’honneur cet été !

Le sport est à l’honneur cet été sur la Côte d’Azur. Nombreux seront en effet les événements nationaux ou internationaux qui animeront tes journées azuréennes. Si Marseille – et son statut de capitale européenne du sport en 2017 – se démarque par l’organisation de nombreux événements sportifs, les autres villes du littoral ne sont pas en reste. Leurs habitants pourront, eux aussi, profiter de manifestations sportives aussi variées que passionnantes. TrainMe a sélectionné pour toi quelques exemples – parmi tant d’autres – qui valent le détour.

Le 7 juillet à Villeneuve-Loubet : La Holi Run

Envie de t’amuser en courant, de découvrir une course ludique et coloré, la Holi Run, « fête des couleurs ou Phâlgunotsava », est faite pour toi ! Au travers son parcours de 5km, semé d’explosions de couleurs, tu devras courir tout en franchissant la ligne d’arrivée, le plus coloré possible. Que tu sois un coureur aguerri, venu chercher une performance et épater tes collègues autour du parcours chronométré, ou un coureur occasionnel, venu t’amuser autour du parcours à allure libre, la Holi Run satisfera les novices comme les plus expérimentés. Cet événement se déroulera le vendredi 7 juillet 2017 à partir de 20h30 pour les premiers départs.

Du 7 au 30 juillet 2017 à Nice et Marseille : Le Tour de France à la Voile 2017

De Dunkerque à Nice, en passant par Marseille, le tour de France à la voile est une épreuve idéale pour observer des marins contourner l’hexagone par les flots, à bord de leur Diam 24, trimaran de 7 mètres de long. Un véritable show nautique avec une trentaine de bateaux qui vont te faire frémir sur la côte d’Azur. Au départ de Dunkerque le 7 juillet, au travers de 9 étapes et notamment d’un passage à Marseille du 26 au 27 juillet avant de rallier l’arrivée à Nice du 28 au 30 juillet, cet événement te garantit un show aquatique unique et inoubliable.

Du 14 au 16 juillet à Marseille : Championnats de France d’Athlétisme Elite 2017

La Côte d’Azur aura également l’honneur d’accueillir deux manifestations sportives de haut rang – tous deux des rendez-vous incontournables de l’athlétisme français et international. Du 14 au 16 juillet 2017 se tiendront en effet à Marseille les Championnats de France d’Athlétisme Elite 2017. Ces derniers rassembleront pendant trois jours 500 des meilleurs athlètes français – dont certains récents médaillés olympiques. L’événement – gratuit – se déroulera au Stade Pierre Delort (72 rue Raymond Teisseire) et prendra cette année un relief particulier à l’approche des championnats du monde londoniens.

Le 21 juillet à Monaco : Meeting HERCULES EBS de Monaco

Monaco, pour sa part, fêtera les 30 ans de son traditionnel et international Meeting HERCULES EBS. Le Stade Louis II accueillera ainsi, le vendredi 21 juillet à partir de 19h00, quelques-uns des meilleurs athlètes mondiaux : les français Kevin Mayer (Javelot) et Renaud Lavillenie (Perche), l’américaine Brenda Martinez (800m) et surtout le jamaïcain Usain Bolt seront présents pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Le 22 juillet à Marseille : 20eme étape du Tour de France

Marseille aura cette année la chance d’accueillir l’avant dernière étape du Tour de France – et celle qui pourrait bien voir le classement bouleversé pour la dernière fois avant l’arrivée sur les Champs Elysées parisiens. C’est en effet un contre-la- montre entièrement citadin qui permettra aux grands favoris de ce Tour de se disputer de précieuses secondes. La ville de Marseille et quelques-uns de ses principaux points d’intérêt seront ainsi à l’honneur : Le circuit partira de l’Orange Vélodrome, avant de passer par le Rond-Point du Prado, la plage éponyme, la promenade George Pompidou, le Palais du Pharo, Notre-Dame de la Garde, et bien d’autres attractions marseillaises. Cette étape – inédite dans l’histoire du Tour – se déroulera le samedi 22 juillet 2017 de 10h00 à 18h00.

Le 25 août à Nice : Ultra-Trail Côte d’Azur Mercantour

Le Running n’a aucun secret pour toi ? Tu as des articulations à toute épreuve ? Tu préfères prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur ? Alors les quelques 145 km, 10 000m de dénivelé positif de l’Ultra Trail Côte d’Azur Mercantour ne manqueront pas de te couper le souffle. Ses paysages jonchés entre mer et montagne te permettront d’oublier l’acide lactique présent dans tes jambes suite à l’ascension des différents sommets et de rallier l’arrivé.

Cette liste, bien entendu, ne se veut pas exhaustive, mais elle te donnera un alléchant aperçu de cet été azuréen qui s’annonce décidément bien sportif !

Les journées olympiques à Paris

Journées olympiques

Vous avez surement entendu parler des journées olympiques ? C’est une manifestation qui anime tout Paris en ce moment même sous le sens de l’enseignement des valeurs olympique et de la découverte de nouveaux sports au grand public.
C’est une tradition qui nous vient de Pierre de Coubertin, lorsqu’en 1894 il réunît le Congrès international d’athlétisme pour proposer un plan de rénovation des Jeux Olympiques. Et c’est en 1948, en commémoration de cet événement qu’a lieu la première journée olympique mondiale, événement qui se reconduis ainsi chaque année depuis plus de 60 ans.

Paris, l’innovante !

Et cette année la France à vu les choses en grand et passe d’une à deux journée. Au programme, des activités sportives, culturelles et éducatives dans tout Paris avec pour objectif la célébration des Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Pendant 48h vous aurez la chance d’être initié à un grand nombre de sports avec les conseils de champions olympiques, rien que ça.

Piste d’athlétisme flottante

Lors de cet avant gout des Jeux Olympiques, 30 disciplines vous seront proposés à découvrir, pratiquer ou simplement regarder dans les lieux les plus emblématiques de la capitale. L’élément phare à ne surtout pas manquer est sans aucun doute la piste d’athlétisme flottante située entre le pont Alexandre III et le pont des invalides. Cependant n’hésitez pas à visiter les terrains de sports collectifs sur les pelouses des invalides, le plongeoir du pont Alexandre III, le Vélodrome de la place de la Concorde, le mur d’escalade du pavillon de l’Arsenal…

Maintenant, a moins de trois mois du choix de la ville hôte par le CIO (Comité International Olympique), il ne reste plus qu’à espérer que le programme spectaculaire de ces deux journées se révèle à la hauteur et sache faire disparaitre les dernières hésitations.

Source photo : www.20minutes.fr

Place aux jeux paralympiques !

Place aux jeux paralympiques ! Actualité Sportive
passage de drapeau entre nos deux portes drapeau français

Vous l’avez surement remarqué après les jeux olympiques, place aux jeux paralympiques qui se tiendront du 7 au 18 septembre à Rio. Les jeux paralympiques réunissent tous les 4 ans (après les jeux olympiques) les athlètes handicapés physiques, visuels et / ou mentaux. Ces jeux ne sont pas organisés, contrairement à ce qu’on pourrait penser, par le comité international olympique mais par le comité international paralympique.

Cette compétition est donc l’occasion de mettre un coup de projecteur sur le handicap et l’handisport, trop souvent mis à l’écart de la scène médiatique sportive notamment. Dans cet article nous avons donc voulu revenir sur les différentes disciplines, les handicapes et nos champions français qui font vivre cette compétition.

Les handicapes représentés

Les jeux paralympiques regroupent des athlètes aux handicapes divers. Pour des raisons d’équité, différentes catégories de handicapes ont été établies :

  • Tétraplégiques et paraplégiques ;
  • Séquelles neurologiques assimilables ;
  • Amputés et assimilés ;
  • Infirmes moteurs cérébraux ;
  • Grands handicapés (myopathes, fauteuils électriques) ;
  • Non-voyants et malvoyants.

Le but étant d’équilibrer au maximum les épreuves, chaque athlète concours dans sa catégorie de son sport respectif. Cela implique donc que chaque handisport propose son épreuve dans chacune des catégories de handicape et en fonction des contraintes liées à l’épreuve. A titre d’exemple, en athlétisme, il y a des épreuves (100m, 200m, relai etc.) pour les aveugles, pour les amputés courant avec une prothèse, des épreuves en fauteuil etc. tandis qu’en judo, seules les épreuves pour non et malvoyants sont disputées.

Les athlètes sourds et malentendants ont quant à eux leur propre compétition : les Deaflympics qui se déroule aussi tous les 4 ans et qui reste la plus ancienne compétition handisport internationale. Les prochains se tiendront d’ailleurs en 2017 en Turquie, à Ankara.

Notons aussi qu’après 8 années de non participation entre 2004 et 2012 (pour cause de difficultés à classer les handicapes et pour des cas de fausses déficiences intellectuelles), les handicapés mentaux ont pu réintégrer les jeux paralympiques à Londres en 2012.

Les sports représentés

Tous les sports représentés aux jeux olympiques ne sont pas représentés aux jeux paralympiques. Cependant, beaucoup de sports se retrouvent dans les deux compétitions, certains adaptant leurs règles aux différents handicapes pendant les jeux paralympiques.

Cette année vous pourrez regarder du basket en fauteuil, de l’aviron, du cyclisme, du judo pour athlètes non ou malvoyants, de l’escrime en fauteuil, du football à 5 ou à 7, du tennis et du rugby en fauteuil, de la natation etc.

Une chose est sûre si vous aimez le spectacle, vous allez être servis ! Certaines disciplines sont tout aussi spectaculaires (voir même plus spectaculaires) que les épreuves olympiques pour valides ! Les prouesses à la fois techniques, physiques et mentales réalisées par l’ensemble de ces athlètes méritent réellement qu’on leur tire notre chapeau…

Pour connaître les dates et le déroulé des 23 disciplines, découvrez le calendrier ici.

Nos champions français

Cette année Teddy Riner (porte-drapeau de la délégation olympique) a transmis le drapeau Michaël Jérémiasz qui sera donc le porte-drapeau de la délégation paralympique. Ce champion de tennis en fauteuil est déjà quadruple médaillé olympique en trois participations (dont un titre). Il a aussi remporté 10 titres du grand chelem en double et était n°1 mondial en 2005.

Comme pour les jeux olympiques, notre délégation paralympique compte pas mal de chances de médailles. Ils tenteront donc de battre leur record de 2012 qui était de 45 médailles dont 8 en or ! Parmi nos grandes chances de titres olympiques on peut par exemple citer Mandy François-Elié (athlétisme 100m), Nantenin Keinta (athlétisme 400m), Marie-Amélie Le Fur (athlétisme saut en longueur), le fleuret et l’épée par équipe (escrime homme), Frédéric Cattanéo, Michaël Jérémiasz et Stéphane Oudet (tennis en fauteuil), ou encore Lucas Créange (tennis de table).

Diffusion des jeux paralympiques

Les dernières paralympiades ayant été critiquées pour cause de manque de visibilité, cette année vous aurez la possibilité d’assister tous les jours à de nombreuses épreuves sur France 4 (dans la journée) puis sur France 2 en deuxième partie de soirée. Au total, 100 heures de direct seront attribuées aux jeux paralympiques pendant toute la durée de la compétition ! Vous aurez aussi la possibilité de suivre l’intégralité des épreuves en streaming, via internet.

Bon, assez parlé ! Place aux jeux  et allez les bleus !